fbpx
Sélectionner une page

Le front domiciliaire

Les habitudes de prises en charge des professionnels se voient mises à rude épreuve depuis le début de ce confinement. La président du CNSA Marie-Anne Montchamp appelle à “soutenir le front domiciliaire”. 

L’urgence sanitaire actuelle est présente dans la conscience collective. A cette dernière vient s’ajouter le confinement domiciliaire. Les personnes en situation de handicap qui se retrouvent confinées à domicile ou dans leurs établissements n’est en rien comparable à ce que nous traversons. Ils ont des besoins dans les actes essentiels de la vie quotidienne  C’est pour cela qu’il est urgent d’agir ! 

“Faire en sorte que les personnes puissent se lever, manger, prendre leurs médicaments, ne tombent pas et que le lien social puissent être maintenu”  

Pour cela les professionnels doivent être en possession de moyens de protection mais également pouvoir jouir, au même titre que les professionnels œuvrant dans les hôpitaux, d’une possibilité de garder leurs enfants et d’obtenir un document qui permet de circuler. 

Au niveau des établissements les besoins de protection sont eux aussi considérables. Toutefois plusieurs circuits se sont mis en place afin de répondre à la demande. Maintenant, il est nécessaire de pouvoir anticiper sur une plus longue durée. 

Article publié sur Directions.fr par Gladys Lepasteur. 

Et vous, êtes-vous

#avecnous ?

Pin It on Pinterest

Share This