Femmes

“Femme, emploi et handicap”

En mars 2022, l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées (agefiph) a publié un article intitulé “Femmes, emploi et handicap” en collaboration avec l’observatoire de l’emploi et du handicap. 

– Femmes en situation de handicap : une double discrimination 

Les femmes subissent encore aujourd’hui, une double exclusion liée aux stéréotypes de genre et de handicap dans le champ du travail. Ce problème en amène d’autres puisqu’il vient limiter les femmes dans leurs choix d’orientation professionnelle, dans leur progression de carrière, mais elles se heurtent également à des refus de formation professionnelle ainsi qu’au harcèlement moral ou sexuel… 

Le plus gros du problème est que leur protection juridique contre les discriminations reste insuffisante. C’est pourquoi, le Comité des droits des personnes handicapées (CRPD) recommande vivement « d’interdire les formes multiples et croisées de discrimination fondée sur le handicap et sur d’autres motifs tels que […] le sexe » et « d’adopter des stratégies visant à éliminer ces formes de discrimination ». Cependant, l’absence de visibilité des femmes handicapées au sein de la société est également mise en avant par le CRPD puisqu’elles devraient être davantage considérées. 

– La place des femmes en situation de handicap sur le marché du travail 

Les femmes âgées de 16 à 64 ans représentent 50 % de la population active en situation de handicap, soit près de 1,3 million en 2020. Et pourtant, seules 4 femmes reconnues handicapées sur 10 sont “actives”, en emploi ou au chômage. Elles sont notamment contraintes pour des raisons de santé. Même si les hommes reconnus handicapés ont un taux d’activité supérieur à celui des femmes handicapées, celles-ci sont moins touchées par le chômage. En effet, on parle de 13 % chez les femmes contre 15 % chez les hommes. Cependant, elles sont davantage touchées par le halo autour du chômage. 

– Les facteurs de précarisation de l’emploi des femmes 

Près de 500 000 femmes handicapées sont employées aujourd’hui. Cependant, seules 7 % d’entre elles occupent un poste de cadre ou profession intellectuelle supérieure. Elles sont davantage employées pour des emplois moins qualifiés ou pour des temps partiels. En effet, 46 % des femmes handicapées occupent un emploi à temps partiel contre seulement 27 % pour les femmes non atteintes d’un handicap et 21 % pour les hommes handicapés. Cela s’explique notamment par la prise d’un traitement ou encore par la répartition inégalitaire des charges domestiques au sein d’un couple, par exemple. 

La création des “Trophées Femmes en entreprise adaptée (EA) et établissements ou services d’aide par le travail (ESAT) vient mettre en avant le parcours opéré par les femmes en situation de handicap et doit devenir un modèle pour toutes les entreprises. De plus, le cabinet conseil réseauH vient mettre en place un baromètre relatif à l’égalité professionnelle femme/homme dans le secteur du handicap et du médico-social afin de lutter contre les discriminations. 

– Santé et handicap : des pathologies qui touchent davantage les femmes ? 

Les femmes sont légèrement moins touchées par le handicap de naissance que les hommes. En revanche, vers l’âge de 40 ans, les femmes sont plus fréquemment atteintes de pathologies qui viennent entraver leur motricité, c’est le cas de la polyarthrite, de la fibromyalgie ou encore des troubles musculo-squelettiques (TMS) qui sont “liées à l’exposition à des risques professionnels dans l’exercice de certains métiers ou dans leurs conditions de mise en oeuvre, soit beaucoup de maladies invalidantes.” De plus, les femmes sont notamment atteintes au cours de leur vie du cancer du sein, c’est pourquoi l’association Soeurs d’Encre accompagne les femmes, d’un point vue autant physique que psychologique. 

Une étude a été menée par le Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques sur le sujet “Handicap, genre et précarité professionnelle”, une recherche sur l’emploi des femmes en situation de handicap. On y retrouve différents témoignages de femmes exprimant leurs avis sur la question. Pour en savoir plus, cliquez sur le lien suivant : https://www.agefiph.fr/sites/default/files/medias/fichiers/2022-03/Agefiph_Femmes_emploi-Handicap_9R%20%281%29.pdf 

Un projet a notamment été initié dans le Var par APF France handicap pour les femmes en situation de handicap visant à renforcer l’estime de soi. Il souhaite réaliser plusieurs objectifs tels que développer une valeur positive de soi et s’accepter sans se juger, affirmer sa personnalité ou encore développer son écoute et apprendre des expériences des autres. 

Pour terminer, “les différents constats relevés par les associations représentatives des personnes handicapées, les institutions, mais aussi les organisations syndicales et patronales et les services de l’Agefiph confirment le plafond de verre auquel sont confrontées les femmes en situation de handicap.” Ainsi, il paraît alors primordial de mettre en oeuvre différentes recommandations visant à : 

  • Améliorer le pilotage des politiques publiques ;
  • Lutter contre les stéréotypes de genre ;
  • Encourager la mobilisation des outils et ressources de droit commun ;
  • Favoriser la mobilisation par les femmes de l’offre de service proposée par l’Agefiph et le Fond pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) ;
  • Inciter le développement de travaux d’études et de recherches spécifiques sur l’accès, le maintien en emploi et l’évolution professionnelle des femmes en situation de handicap ;
  • Proposer la mise en place d’actions positives afin de corriger les écarts et inégalités existants ; 
  • Sensibiliser et accompagner les différents acteurs des entreprises, de l’emploi, de la formation ou encore de la santé ;
  • Outiller les acteurs sociaux afin qu’ils puissent aider les femmes en situation de handicap. 

Pin It on Pinterest

Share This