fbpx
Sélectionner une page

Interpellation des parlementaires par MPJM Interassociation HDF

 

 

Mesdames et Messieurs les parlementaires,

L’ensemble des associations gestionnaires de service à la Protection Juridique des Majeurs de la Région Haut de France a décidé de s’unir afin de vous faire part de ses inquiétudes et s’associe à l’Interfédération pour vous soumettre l’amendement ci-joint.

Nos associations assurent la protection de la personne et la sauvegarde des biens des personnes bénéficiant d’une mesure de protection juridique.

Nous nous accordons sur la philosophie du métier et nous avons à cœur de défendre des objectifs communs identifiés. Nous contribuons à faire évoluer significativement les droits des personnes protégées et prenons en compte leurs besoins en mettant en œuvre notamment les moyens d’expression individuelle et collective. Nous veillons aux familles et tuteurs familiaux.

Malgré ce rôle essentiel reconnu par les majeurs protégés, leurs familles, les partenaires et les magistrats, nous sommes confrontés à de nombreuses difficultés.

D’une part, le niveau élevé de qualifications et de responsabilités pour chaque professionnel n’est pas, loin s’en faut, corrélé avec les grilles salariales. Ce décalage, plus prononcé chaque année, joue sur l’attractivité de nos métiers et, en conséquence, entrave l’accès rapide à une protection pour les personnes vulnérables le nécessitant.

D’autre part, le Budget de Loi de Finance actuel ne prend pas en compte ni les besoins en effectifs, en salaire ou ne serait-ce que l’inflation.

Vous le constaterez, les 85 millions demandés ne permettront pas de résoudre l’ensemble des difficultés auxquelles sont confrontés les majeurs protégés, les familles, les professionnels et les magistrats. Il permettra, tout au moins de recruter une partie des postes nécessaires à la réalisation de nos missions dans des conditions acceptables avant une réforme de fond de notre secteur.

Nous nous tenons à votre disposition pour en échanger et espérons pouvoir, une nouvelle fois, compter sur votre soutien.

Dans l’attente, nous vous prions, Mesdames et Messieurs les parlementaires, de recevoir l’expression de notre haute considération.

L’interassociation

 

Et vous, êtes-vous

#avecnous ?

Pin It on Pinterest

Share This